Comment Être Préparés à Tout

« Ne laissez jamais l’avenir vous troubler. Vous le rencontrerez, si nécessaire, avec les mêmes armes de la raison qui vous arment aujourd’hui contre le présent.» ~ Marc Aurèle

Il existe diverses façons de vous préparer à ce qui pourrait croiser votre chemin, que ce soit un projet de travail difficile, une crise, une perte de quelqu’un de cher, une querelle avec votre partenaire, ou une apocalypse de zombies.

Une façon est de tout préparer pour tout ce qui est susceptible d’arriver: avoir tout vos équipements de survie, préparer vos compétences, planifier pour vos projets de travail, arranger vos affaires en ordre, penser à vos arguments, et ainsi de suite.

Le problème avec cela, est que vous ne savez pas ce qui va arriver. Et vous passerez ainsi votre vie entière à vous préparer pour diverses choses, sans être vraiment prêts. Et qui veulent-ils passer leurs vies à juste se préparer?

Une autre façon de se préparer est d’apprendre quelques techniques qui vous rendront prêts pour presque tout ce qui pourrait arriver.

C’est le kit de survie de la vie.

Premièrement, la philosophie: Vous ne pouvez pas vous préparer pour les détails de chaque chose unique susceptible de croiser votre chemin dans le futur, parce que le futur est incertain. Au lieu de cela, réalisez que les événements externes ne sont que des détails … la vraie chose pour laquelle vous devez vous préparer est ce qui se passe en interne. Et c’est à peu près la même chose. Nous allons donc apprendre quelques techniques internes de survie qui nous aideront à faire face à tout ce que l’avenir nous cache.

Deuxièmement, un peu de préparation avant votre préparation: J’ai trouvé que quoique les détails externes ne sont pas aussi importants que ce que vous faites en interne, il est toujours bien d’avoir autant d’ordre chez vous que possible. Cela signifie d’avoir de l’ordre dans vos finances — se débarrasser des dettes, ou du moins avoir vos dettes classées selon un plan pour les rembourser dès que vous le pouvez, avoir un fonds d’urgence, dépenser moins que vous gagnez, investir autant que vous pouvez. Cela signifie simplifier vos biens et votre temps. Ayez de l’ordre dans votre santé — concentrez-vous sur la consommation d’aliments entiers (particulièrement les légumes) et moins d’aliments transformés, soyez actifs. Une fois ces choses appliquées, le reste de la vie est beaucoup, beaucoup plus facile.

Le Kit de Survie

Si vous apprenez ces choses, vous serez prêts à tout — du travail régulier et des événements personnels aux crises de toutes sortes,  aux pertes majeures et aux changements de la vie.

 

  • La pleine conscience. C’est le fondement  — sans pratique de la pleine conscience, vous ne serez pas en mesure de pratiquer les autres compétences assez régulièrement pour qu’elles soient utiles. Vous pouvez pratiquer la pleine conscience simplement en méditant — se concentrer sur votre respiration pendant quelques minutes chaque matin, pour commencer avec. Plus vous deviendrez meilleurs en pleine conscience, plus vous remarquerez davantage ce qui se passe à l’intérieur de vous au fur et à mesure que les événements externes se produisent. Par exemple, si quelqu’un vous engueule, vous pourriez être conscients de votre corps à ce moment et remarquer une accélération des battements de cœur, un sentiment de panique dans votre poitrine, une bouffée de chaleur dans votre visage, ou quelque chose de semblable. La pleine conscience des réactions de votre corps vous alerte de ce qui pourrait se passer dans votre esprit.
  • Surveillez votre réaction interne. Comme vous commencez à remarquer les réactions de votre esprit aux événements externes, vous pouvez commencer à orienter votre réaction. Par exemple, si on vous a confié un grand projet à la dernière minute, vous pouvez remarquer que votre respiration devient peu profonde et que votre poitrine se contracte, ou votre mâchoire se serre … vous pouvez alors observer que vous êtes extrêmement inquiets à ce sujet, peut-être irrités parce qu’on vous a demandé de le faire dans un délai très court. Vous pouvez ensuite examiner ces réactions — anxiété, rancune — et décider comment agir au lieu de se laisser contrôler.
  • Observez à quoi vous tenez. Quand vous avez un sentiment difficile, comme l’anxiété,  la colère, le ressentiment, la peur (y compris la procrastination) … il y’a quelque chose à laquelle vous êtes attachés et qui cause ce sentiment. Il peut-être difficile de repérer cela au début, mais avec la pratique vous pouvez l’observer en un instant. Si vous êtes fâchés ou irrités, il y’a une situation idéale que vous souhaitiez, et à laquelle vous tenez, qui ne correspond pas à la réalité. Par exemple, peut-être que quelqu’un vous a dit quelque chose de méchant … vous pourriez être en colère parce que (idéalement) ils ne doivent pas vous traiter de cette façon. Ce n’est pas important si vous avez raison ou non — si vous voulez que les choses soient différentes de la réalité, vous serez en colère ou irrités ou frustrés. Remarquer à quoi vous tenez est une étape importante.
  • Laissez aller. Il est impossible de ne jamais tenir à certains idéaux … mais si vous voyez que l’idéal cause votre douleur, vous pouvez être compatissants avec vous-mêmes et laisser aller l’idéal. Bien sûr, les gens doivent bien vous traiter, mais c’est un idéal qui ne va pas toujours être vrai. Laisser aller l’idéal signifie accepter la réalité qui comprend un large éventail de comportements que les gens vont manifester, et c’est une partie de la vie. Les humains n’agissent pas toujours idéalement. Nous devons accepter cela, et ne pas forcer un idéal sur la réalité.
  • Réagissez de façon appropriée. L’acceptation de la réalité ne signifie pas que vous ne faites rien. Elle signifie que vous laissez aller les idéaux qui provoquent les sentiments douloureux, et ensuite comprendre comment réagir sans colère, frustration, anxiété, ressentiment. La réaction envers une personne ou une situation avec la colère ou le ressentiment (par exemple) n’entraîne pas habituellement une réaction habile. Si vous pouvez laisser aller l’idéal et laisser aller les sentiments douloureux, vous pouvez réagir avec plus d’habileté. Quand mon enfant casse un plat, par exemple, je peux me mettre en colère (“Ils ne doivent pas casser les plats!“) et crier (maladroit), ou je peux laisser aller cet idéal et la colère qui en résulte, et voir si l’enfant est bien, et ensuite parler calmement et avec compassion de comment éviter cela dans le futur. C’est une réaction plus appropriée. Quand nous réagissons avec la colère ou la frustration nous aggravons seulement le problème. Réagir calmement et avec compassion signifie que nous allons être en mesure de gérer tout ce qui est en face de nous, que ce soit une crise ou une perte ou une colère d’un être cher.
  • Restez dans le moment. Nous rendons les situations pires quand nous rejouons le passé dans nos têtes (“Comment ont-ils pu faire cela?“) ou penser à toutes les choses qui pourraient mal marcher dans le futur. Dans le moment présent, les choses sont OK. Nous pouvons passer le moment présent avec du calme et de la compassion, si nous pouvons rester dans le présent. Cela signifie d’être conscients de quand notre esprit est coincé dans le passé ou spéculant à propos de l’avenir, et de revenir au présent autant que nous le pouvons.
  • Soyez reconnaissants & acceptez le moment pour ce qu’il est. La réalité peut craindre, si nous voulons qu’elle soit différente … ou nous pouvons accepter la réalité pour ce qu’elle est et lui être reconnaissants. Cela demande de la pratique, car il est difficile d’être reconnaissants quand vous sentez que vous êtes maltraités, ou vous avez perdu votre emploi ou vous avez perdu un être cher, ou vous luttez contre une maladie. Mais c’est la réalité que vous avez, et non l’idéal que vous souhaiteriez avoir. Et c’est une réalité qui contient de la beauté, si nous choisissons de l’observer. Cette compétence nous rend beaucoup plus en paix avec ce que nous devons traiter.

 

Il peut sembler trop simpliste de dire que ce kit de survie du traitement avec la vie va nous aider à être prêts pour toute situation. Et il le fait. Mais il n’y a rien de mal avec la simplification des choses, si c’est seulement pour nous aider à concentrer nos efforts sur ce qui est le plus important.

Dans mon expérience, ces compétences sont importantes. Elles font de grandes différences. Pratiquez-les, et observez comment vous êtes en mesure de gérer la vie d’une façon toute nouvelle.