Un Programme Fitness Simple Pour Les Voyageurs

Je suis actuellement en vacances à Londres, et peut-être à Paris cet après-midi – un voyage de trois semaines qui a fichu en l’air toute mes bonnes habitudes fitness.

Et pourtant, ma forme s’améliore de jour en jour.

Les vacances ont la fâcheuse tendance à laisser aller les bonnes habitudes – on mange plein d’aliments riches, on n’a pas le temps d’aller s’exercer, puis c’est plus facile comme ça.

Ceci dit, je n’ai nullement l’intention de laisser me laisser dominer par mon voyage. La forme physique peut se travailler partout. Je partagerai quelques conseils ici, dans l’espoir d’aider mes homologues voyageurs.

Marchez, marchez, marchez. Je ne loue jamais de voiture quand nous voyageons. Eva et moi nous nous promenons partout, en prenant le métro occasionnellement. On a visité pas mal d’endroits à Londres ; marcher est le meilleur moyen de visiter une ville. On a marché pendant des heures chaque jour, en mélangeant vagabondage et petites promenades à rythme relâché. Marcher est l’un des meilleurs moyens de faire du sport.

Le poids du corps est suffisant. Je suis un grand fan de la musculation sans charges, et en voyage, c’est la meilleure façon de s’exercer. Dans notre petit appartement, le matin, je fais des courtes séries de musculation sans charges pour démarrer la journée, avant que nous entamions nos visites. J’aime bien mélanger, mais mes favoris sans les pompes, les squats, les lunges, les tractions, les burpees, le gainage, les squats sautés et le shadow-boxing.

Les joggings sont formidables. Je n’ai pas eu l’occasion de beaucoup courir ici à Londres, mais c’est remarquable. J’adore faire des joggings matinaux quand Eva dort et que la ville est juste en train de se réveiller. Ils ne doivent pas nécessairement être longs – juste quelques kilomètres de course à rythme soutenu est satisfaisant. Ou bien une course relâchée le long du fleuve et des ponts splendides.

Mangez végétarien. C’est plus facile de mal manger quand on voyage. J’ai tendance à m’intéresser aux restaurants végétariens ou végétaliens, et Londres n’a pas fait exception. Evidemment manger végétarien ne signifie pas forcément manger sainement, mais je trouve que c’est en général plus diététique que la viande grasse ou les plats riches en glucides que les gens mange généralement au cours de leurs voyages. C’est également délicieux – nous avons mangé des plats végétariens fabuleux (Saf, Zilli Green, Mildred’s, Vanilla Black).

Mangez avec modération. Nul besoin de vous empiffrer. Mangez de la bonne nourriture, mais en portions raisonnables. Mangez lentement, savourez, puis sortez marcher, brûler vos calories. J’ai tendance à éviter les boissons caloriques, sauf le vin rouge. Je ne mange que quelques bouchées de mes desserts, lentement.

Faites de la ville votre terrain de jeu. Les londoniens ont l’air de trouver ça étrange quand je monte les longues marches du métro en courant, ou bien les longs escaliers en colimaçon qui mènent en haut du Monument (j’ai utilisé ces escaliers deux fois par simple plaisir). Prenez de la hauteur. Courez quand vous le sentez. Gambadez, sautillez. Ignorez les allures stupides.

Ce programme est simple, et fonctionne pour la vie quotidienne également… que vous voyagez ou non.