Le Remède à votre Syndrome de Distraction

J’adore absolument Internet, mais il n’y a aucun doute qu’il nous a rendus distraits plus que jamais.

Je peux l’observer en moi-même, et en regardant tout le monde autour de moi: usage constant des ordinateurs portables, passage d’un onglet de navigateur à l’autre,  vérification de trucs sur iPhones, écriture d’un message ici et là … nous le faisons tous.

Mais ce n’est pas une bonne formule pour faire avancer les choses.

Nous pouvons nous sentir productifs lorsque nous passons constamment d’une chose à l’autre, lorsque nous faisons constamment quelque chose, mais honnêtement, nous ne le sommes pas.

Nous sommes juste distraits.

Une amie m’a récemment dit qu’elle pense avoir un problème: il est difficile d’accomplir le travail, ou se concentrer sur quoi que ce soit, avec toutes les distractions. En vérité, nous avons tous ce problème.

Nous souffrons tous du Syndrome de Distraction.

Cela mène les gens à ne pas être capables d’étudier en classe, d’accomplir un travail important ou difficile, de créer, d’être attentifs tout au long de la journée.

Quel est donc le remède du Syndrome de Distraction?

Voici ce qui marche pour moi:

  1. Prenez conscience. Regardez quand vous passez d’une tâche à l’autre, tirés par les médias sociaux et d’autres distractions. Regardez votre esprit se précipiter d’une chose à l’autre. Si vous n’êtes pas conscients d’une habitude, vous ne la changerez jamais. Cette prise de conscience peut se développer au fil des jours et des semaines, si vous commencez directement à faire attention, et remarquez quand vous avez passé quelques heures sans vous en rendre compte.
  2. Définissez vos principales distractions. Quels sont les distractions que votre esprit atteint? Qu’en est-il pour ces choses qui vous attirent? Quelles sont les craintes auxquelles vous essayez d’échapper?
  3. Trouvez et concentrez-vous sur une seule chose. Vous pourriez avoir une longue liste de choses à faire, mais vous ne pouvez pas toutes les faire tout de suite.  Prenez-en seulement une: quelque chose à étudier, un roman à lire, quelque chose à écrire, une tâche plus difficile que vous retardiez. Vous savez que vous devez accomplir cette tâche, mais vous étiez tellement distraits et vous la remettiez à plus tard. (Note: Je suis en train de tester One Task sur Mac — Une excellente application des mono-tâches « à faire ». Mais ne laissez pas l’application « à faire » parfaite devenir votre distraction).
  4. Effacez tout. Fermez tout les programmes dont vous n’avez pas besoin. Fermez votre ordinateur si vous n’en avez pas besoin. Sinon, fermez votre navigateur, ou du moins les onglets de votre navigateur dont vous n’avez absolument pas besoin pour cette tâche. Éteignez votre téléphone ou mettez-le en mode silencieux et cachez-le. Ayez seulement cette tâche devant vous.
  5. Réglez un minuteur à 20 minutes. Ou 10 minutes, ou 15, si 20 semblent trop longues. Pendant ce temps, vous n’allez rien faire mais vous vous concentrerez sur la seule tâche que vous choisissez. Pas de passage à autre chose. Nullement. Si vous finissez la tâche avant que les 20 minutes s’écoulent, vous pouvez choisir une autre tâche sur laquelle vous vous concentrerez pour le reste du temps (et puis faites-le encore si vous finissez tôt), mais sans aller à vos distractions.
  6. Surveillez votre esprit essayant de fonctionner. Cela va inévitablement se produire. C’est une partie du Syndrome de Distraction. Il n’y a que vous et votre tâche, et vous allez essayer de vous enfuir. Vous avez peur de la concentration, peur de la difficulté, peur de l’inconfort, peur de la confusion / incertitude. C’est OK. Vous pouvez demeurer avec la tâche même avec la peur. C’est la peur qui vous mène à être distraits, mais vous n’avez pas à lui céder. C’est juste quelque chose qui survient dans votre esprit. Asseyez-vous avec la forte envie d’aller à une distraction, mais sans agir. Observez-la, laissez-la monter, puis laissez-la tomber. Demeurez avec la tâche.
  7. Prenez une pause. Après la fin de vos 20 minutes, réglez le minuteur à 10 minutes et prenez une pause bien méritée. Laissez-vous aller aux distractions. Mais quand la pause est terminée, passez à la tâche suivante de votre liste (ou retournez à celle que vous n’aviez pas encore terminé). Cette pause offrira à votre esprit un certain soulagement, dont il a besoin. Il n’a seulement pas besoin du soulagement tout au long du jour.

Ce processus, incidemment, est une forme de méditation. Une méditation assez productive, en fait.

Mais il faut de la pratique. Essayez cela aujourd’hui, regardez où vous étiez fautifs, pardonnez-vous et essayez demain. Avec la pratique, vous pouvez développer une habitude mentale moins distraite.