Comment développer un sens de l’orientation incroyable

C’est curieux, mais j’ai découvert que je possède un meilleur sens de l’orientation que beaucoup de personnes. Quand je voyage, il ne me faut pas longtemps avant d’avoir une idée de la configuration du lieu, et rapidement je me déplace presque comme un local.

Mais je me suis également rendu compte que beaucoup d’autres personnes n’ont pas un bon sens de l’orientation, et cela peut leur compliquer les choses quand ils voyagent à un nouvel endroit.

Autrefois, je croyais que c’était quelque chose qu’on avait de naissance ou pas, mais maintenant je suis convaincu qu’il s’agit d’un ensemble d’aptitudes que l’on peut apprendre. Pour moi, cela m’a toujours paru instinctif,  jusqu’à ce qu’un ami me demande ce que je fais quand j’arrive à un nouveau lieu. Depuis lors, j’ai beaucoup réfléchi à cela et j’ai décomposé cette aptitude en une série d’étapes.

J’espère que cela aidera ceux qui se perdent facilement.

Voici ce que je recommande, à chaque fois que vous arrivez dans une nouvelle ville ou dans un lieu qui ne vous est pas totalement familier.

1. Tout d’abord, regardez une carte pendant quelques minutes. Je me connecte à Google Maps et observe la ville avec ses principaux points de repère et caractéristiques. Y-a-t-il une rivière, un lac, un port, une côte? Y-a-t-il un grand parc au milieu de la ville ou bien plusieurs grands parcs? Où se trouve le quartier branché?  Quelles sont les principales zones voisines? Les principales routes? Les monuments célèbres, comme le Sydney Opera house? Qu’y-a-t-il au nord, au sud?

2. Explorez beaucoup. Quand j’arrive pour la première fois dans une ville, j’aime déambuler un long moment. La meilleure façon d’apprendre à connaître une ville est de se promener tout en repérant où se trouvent les choses et à quoi ressemble la ville. Mais informez-vous pour savoir comment vous devez explorer, ce n’est pas sans but.

3. Orientez-vous par rapport à des points de repère. J’aime repérer un immeuble imposant, une montagne, une colline, un pont, que je peux avoir à l’oeil quand je me promène. Ainsi, quand je tourne à gauche, je peux dire: “Oh, l’Empire State Building se trouve maintenant là-bas.” Cela m’aide à avoir un point de repère, ainsi je sais toujours où je suis par rapport à ce point. Parfois, j’utilise deux références, voire d’avantage.

4. Créez-vous une carte mentale. C’est la clef. Quand vous observez une carte pendant quelques minutes, puis que vous allez vous promener, ce que vous faites est de vous créer une carte mentale de la ville. Au début, c’est plutôt vague, mais au fur et à mesure de votre promenade, vous complétez votre carte. Voyez comment les rues s’alignent en réalité et comparez-le avec l’idée que vous vous êtes faite après avoir regardé la carte la première fois.

5. Étudiez beaucoup une carte au commencement, mais ne comptez pas sur elle complètement. Pendant que vous vous créez votre carte mentale, prenez l’habitude de consulter la carte que vous avez en main, ou celle de votre téléphone-portable, afin d’enrichir votre carte mentale…; mais ensuite, laissez-la de côté et marchez sans elle. Puis après un petit moment, regardez-la à nouveau afin de compléter d’avantage votre carte mentale. C’est une façon de connaitre la carte en la regardant de temps à autre, mais sans dépendre d’elle. Si vous suivez constamment la carte, vous ne vous fiez même pas à votre carte mentale.

6. Gardez votre orientation alors que vous vous promenez. Quand vous marchez vers un lieu précis, ou même si vous vous déplacez sans but, il est facile d’oublier où vous êtes, ou encore dans quelle direction vous allez. Ce n’est pas intéressant. Au lieu de cela, si vous tournez à gauche, dites-vous: “Oh, maintenant je vais vers l’ouest,” et aussi rappelez-vous où se trouve votre point de repère par rapport à l’endroit où vous êtes. Par exemple, si je pars en direction de la Tour Eiffel, mais que je tourne à gauche, cela signifie qu’elle se trouve maintenant à ma droite. Votre carte mentale devrait aussi pivoter un peu, afin que vous fassiez maintenant face au sud au lieu de faire face à l ’ouest (par exemple). De la sorte, vous devriez toujours savoir comment retourner chez vous (à votre appartement ou votre hôtel).

7. Ne suivez pas simplement quelqu’un d’autre ou ne comptez pas sur les taxis, mais rendez-vous compte par vous-même. Une des plus grosses erreurs que beaucoup de gens commette, est de suivre simplement leur conjoint ou un guide, ou encore de se laisser porter par les taxis. De cette façon, jamais vous n’appréhenderez la configuration du lieu. À la place, tâchez de trouver par vous-même comment vous rendre sur les lieux. Oui, vous ferez des erreurs, mais éventuellement vous y arriverez. Perdez-vous, puis consultez une carte et trouvez le moyen de vous rendre où vous le désirez. C’est la seule façon.

8. Travaillez continuellement sur votre carte mentale et testez-la. Alors que vous déambulez, actualisez constamment votre carte mentale. Regardez à nouveau la carte, fermez-la, puis testez votre connaissance de la ville. C’est un processus continuel.

9. Gardez un oeil sur les noms des rues. J’aime regarder les noms des rues quand je me promène. Puis je prends le temps de les regarder sur une carte. Éventuellement, j’apprends à savoir quelles sont les rues qui se dirigent vers l’est et l’ouest, et celles qui vont vers le nord et le sud, et dans quel ordre elles se trouvent.

10. Soulignez les principales rues dans votre carte mentale. Chaque quartier possède ses rues principales, avec ses commerces et ses restaurants et ainsi de suite. Apprenez à savoir où ils se trouvent, et mettez-les en avant sur votre carte mentale. Vous devriez arriver au stade où vous êtes capable de déterminer la direction de ces rues principales, et même de savoir à peu près à quelle distance elles se situent. De même avec les principaux parcs et places de marché, ainsi que les points d’eau comme les rivières, et les stations de métro.

Cela pourrait sembler beaucoup, mais après un moment, cela devient comme une seconde nature. Explorez. Utilisez mais ne vous basez pas sur une carte. Promenez-vous beaucoup, mais sachez où vous êtes quand vous déambulez. Créez-vous une carte mentale et améliorez-la sans cesse pendant que vous vous déplacez.

Je constate que les gens peuvent développer cela avec la pratique, et c’est aussi quelque chose à enseigner à vos enfants quand vous voyagez. Laissez-les explorer même si cela prend un peu plus de temps; il est important pour eux d’apprendre cela. Si vous avez un conjoint, faites des détours tout en explorant afin de développer son sens de l’orientation.

Au regard de mon expérience, c’est une aptitude primordiale pour voyager, et cela rend chaque voyage tellement plus amusant quand vous pouvez véritablement vous faire une idée d’une ville et commencer à la comprendre comme un local. Joyeuse errance, mes amis !